| Esp@ce Famille
Esp@ce Famille Services en ligne Démarches Contact Marchés publics
Newsletter Plan ville Infos travaux Annuaire Météo
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article faire un pdf envoyer à un ami

Protégez la forêt !

Dépôts sauvages en forêt régionale de Ferrières : l’Agence des espaces verts appelle au civisme !

Pantin, le 14 avril 2016 – Suite à une vaste opération de nettoyage, le parking de Belle-Assise, situé le long de la Route Départementale 10, entre Favières et Jossigny, offre à nouveau au regard un paysage acceptable. Mais face à des actes récurrents d’incivilité, l’Agence des espaces verts (AEV) de la Région Île-de-France, aménageur et gestionnaire des forêts régionales, appelle au civisme et à la vigilance de chacun pour que la forêt de Ferrières ne soit plus utilisée comme une décharge à ciel ouvert. L’enjeu est de taille : préserver le patrimoine naturel de la Région pour continuer à offrir au public des espaces de nature et de ressourcement de qualité.

2015, une année sans précédent

Le budget de l’AEV consacré à la propreté sur l’ensemble des propriétés régionales n’a cessé d’augmenter depuis 2013, mais la tendance s’est accélérée en 2015, avec une hausse de 30% des dépenses par rapport à l’année précédente. Avec 21% des déchets sauvages évacués (862 m3 sur les 4 014 m3 évacués sur toute la Région), la forêt régionale de Ferrières trône en première place du triste palmarès de l’incivilité dans les espaces naturels régionaux… Comme de nombreux espaces ouverts au public, cette forêt est confrontée à un problème récurrent de dépôts sauvages. Inventaire accablant : matériaux de construction, déchets verts, électroménagers, meubles, pneus, dépôts amiantés, résidus métalliques, ou encore véhicules brulés sont laissés le plus souvent aux entrées du site, sur les aires d’accueil et de stationnement.

La difficile évacuation des déchets

L’évacuation des déchets s’accompagne de coûts non négligeables, qui s’expliquent par le retrait de matériaux dangereux (produits chimiques, amiante…) qui nécessitent des moyens techniques particuliers pour préserver la sécurité des travailleurs et du public, et un recyclage spécifique. Du fait de la complexité des opérations, les délais d’évacuation sont souvent longs - deux mois en moyenne – et peuvent encore être prolongés lorsqu’il s’agit de véhicules abandonnés. Ces derniers ne peuvent être évacués qu’après clôture de l’enquête menée par les forces de l’ordre. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Des actions complémentaires

Le ramassage de déchets s’avérant insuffisant, l’AEV a mis en place des dispositifs complémentaires pour limiter les dépôts sauvages. La réalisation d’aménagements (fossés, merlons, enrochements…) permet de limiter temporairement les dépôts sauvages mais bien souvent le problème ne fait que se déplacer ailleurs. Des opérations de surveillance et de vidéo surveillance, en lien avec les forces de l’ordre, permettent d’identifier les contrevenants. Depuis le 26 mars 2015, l’amende maximale encourue en cas d’abandon de déchets est passée de 150 euros à 450 euros. Tous les types de déchets sont concernés : poubelles, mégots de cigarette, sacs plastiques, déjections (humaines ou canines), matériaux (tôle, ciment, bois…), liquides insalubres, et plus généralement tout autre objet quelle que soit sa nature. À noter que l’abandon d’épave est puni de 1 500 euros d’amende, tout comme l’abandon de déchets transportés à l’aide d’un véhicule. En parallèle, l’Agence des espaces verts travaille à la sensibilisation des publics et tient à rappeler que la propreté de la forêt est l’affaire de tous.

Le saviez-vous ? Même les déchets verts n’ont pas leur place en forêt !

Contrairement aux idées reçues, jeter ses déchets verts en milieu naturel n’est pas sans conséquence. Les déchets des résineux et de végétaux persistants ne se dégradent pas facilement et les produits chimiques utilisés dans le traitement des végétaux posent problème. Enfin, des graines d’espèces invasives telles que la Renouée du japon sont souvent transportées avec les déchets verts ; elles représentent une véritable menace pour la biodiversité de la forêt.

L’AEV protège et aménage les espaces naturels d’Île-de-France. Outil de la Région, l’Agence des espaces verts est un établissement public qui imagine et organise le territoire pour que, demain, chaque Francilien vive dans un meilleur environnement. Tous les jours, les agents de l’AEV gèrent les forêts et les sites écologiques pour en préserver toute la richesse et protègent les zones agricoles périurbaines. Et parce que sauvegarder les espaces naturels, c’est l’affaire de tous, l’AEV mène des actions de sensibilisation auprès de ses partenaires et des citoyens.

Pour en savoir plus : www.aev-iledefrance.fr

Share on Google+