| Esp@ce Famille
Esp@ce Famille Services en ligne Démarches Contact Marchés publics
Newsletter Plan ville Infos travaux Annuaire Météo
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article faire un pdf envoyer à un ami

Questions/réponses avec… le maire François Bouchart

Comme l’an passé, Monsieur le Maire, s’est prêté au jeu des questions/réponses afin de faire le bilan de l’année 2016 et de parler des projets pour cette nouvelle année.

Quel bilan faîtes-vous de l’année écoulée ?

Ce fut une année très riche en réalisations concrètes. Cela vient essentiellement de notre volonté de réparer notre ville. Nous avons constaté à notre arrivée à la mairie, tout comme les administrés, l’état déplorable de nos voiries.

Nous payons quinze ans de laisser-aller des anciennes mandatures. En 2014, nous avons immédiatement lancé, avec les services municipaux, un audit sur la voirie communale. Depuis, nous consacrons un budget important afin de rattraper le retard pris en la matière. En 2016, nous avons investi plus d’un million cent mille euros. Notre souhait est d’offrir aux Roisséens un cadre de vie agréable : c’est ce à quoi nous nous attelons chaque jour. D’ailleurs, ce travail commence à porter ses fruits. Ainsi pour la première participation de la ville au concours national des villes et villages fleuris, nous avons obtenu la première fleur ! Cette distinction est importante, elle nous encourage à poursuivre et à intensifier nos efforts. Nous avons également engagé un travail important afin d’équiper notre ville. Je pense notamment à la construction d’un terrain multisports, sorti de terre à la fin de l’été dernier, dans le quartier des Grands Champs. Il s’agit de la deuxième structure de ce genre, en deux ans, après celle située près de l’avenue de la Malibran. Il y avait une vraie demande des jeunes, dans ces deux quartiers trop souvent oubliés par le passé. Ces deux terrains ne désemplissent pas depuis leur ouverture, ce qui prouve l’attente importante !

Je n’oublie pas non plus les nombreux travaux réalisés dans nos écoles. pris bien trop de retard du fait d’un manque d’investissement chronique. Nos enfants doivent pouvoir étudier dans des locaux propres, entretenus et sécurisés. Je suis conscient qu’en deux ans, on ne peut pas tout révolutionner, et qu’il reste encore beaucoup à faire. Avec mes collègues élus et les services de la ville, nous travaillons pour récupérer le retard pris depuis plus d’une décennie par mes prédécesseurs. En 2016, nous avons investi plus de cinq cent mille euros en peinture, menuiserie, rénovations de sanitaires… Après plus de deux millions en 2015 consacrés aux toitures. Permettre à nos enfants de travailler dans les meilleures conditions est primordial pour leur avenir.

L’amélioration de notre Grande Halle se poursuit également. Après l’installation d’une tribune de 312 places l’an passé, elle s’est vue doter cette année d’un système sonore de toute nouvelle génération. Il était dommage d’avoir une si belle salle sans que le son et la visibilité ne soient à la hauteur. Les Roisséens peuvent maintenant profiter des spectacles, dans un cadre inégalé et très envié de nos voisins. La deuxième phase de l’installation de la vidéoprotection s’est déroulée en 2016 (la troisième et dernière phase sera installée au cours de cette année). À ce jour, notre ville est équipée de 26 caméras et d’un centre de supervision urbain. Nos efforts paient.

Les cambriolages, les agressions ont diminué de près de 50%. Notre commune fait partie maintenant des villes les plus sûres de la circonscription. Les chiffres ne sont pas une fin en soi car un fait reste un fait. Avec mes collègues élus et les services municipaux nous restons attentifs en matière de sécurité et nous ne relâcherons pas nos efforts.

Comment ne pas parler également de notre terrain synthétique qui, au-delà d’une promesse de campagne, était une véritable attente de nos footballeurs. Comme vous le savez, le club de football de Roissy-en-Brie a formé de nombreux sportifs qui brillent tant au niveau national qu’international. Cet équipement est composé d’un grand terrain de foot à 11, d’un terrain, plus petit, de foot à 5, d’un espace d’échauffement, de gradins et d’une nouvelle clôture. Ces installations seront également dotées d’un éclairage de dernière génération, nous permettant ainsi d’organiser des matchs en nocturne. Ce projet fut réalisé grâce à un partenariat étroit entre nos services municipaux et les sportifs. Il est totalement financé par la ville et par l’obtention des subventions provenant du conseil Départemental, du conseil Régional et d’une promesse de 10 000 € de la réserve parlementaire du député de la circonscription. Je tiens à remercier ici tous nos partenaires financiers.

Au-delà des investissements, la vie d’une collectivité est aussi faite d’activités et de manifestations que nous proposons à nos concitoyens. Rappelez-vous du succès de notre carnaval qui a réuni plus de 1 200 personnes ! Il a été complètement revu en 2016 par le travail de l’ensemble des élus, des services municipaux dont le Culturel, l’Enfance, la Jeunesse, les Services Techniques… Et par la participation du monde associatif de la ville. La fête des voisins, la retransmission des matchs de l’Euro à la Grande Halle, Roissy en Vacances, Halloween, le marché de Noël, Roissy fête Noël et bien d’autres évènements ont connu une énorme réussite. Tout comme notre saison culturelle qui a vu cette année ses spectacles se jouer à guichet fermé. Cela prouve l’intérêt, la diversité et la richesse de l’offre culturelle de notre ville.

Après avoir évoqué ensemble le bilan de l’année écoulée, pouvez-vous nous parler des projets pour 2017 ?

Cette année sera encore sous le signe d’un investissement soutenu pour continuer à réparer Roissy-en-Brie. À nouveau, la voirie fera l’objet d’un effort important dans le budget d’investissement avec notamment la fin de la rénovation de la Première Avenue et la création d’un nouveau jardin public, où l’on pourra se retrouver en famille, rencontrer des amis ou pour les plus jeunes venir jouer sur l’aire de jeux qui sera construite au même endroit. Un nouveau terrain multisports sera créé dans le quartier des Jondelles  ; celui-ci quelque peu éloigné des services et structures pour les jeunes. Il s’agira d’un équipement semblable à ceux qui existent déjà près de la salle Sidney ou dans le quartier des Grands Champs.

La création d’un nouveau parking à proximité de la gare offrira plus de 100 nouvelles places aux Roisséens. Cette année, il y aura encore des travaux de réfection et de modernisation dans les écoles. Nous allons également mener à bien une refonte totale du skate park, en partenariat avec les pratiquants afin d’avoir une structure sportive de dernière génération.

Comment financez-vous ces projets ?

Comme toutes les collectivités, notre ville subit des baisses drastiques des dotations de l’Etat : moins 1,4 million en 2017. Nous devons donc faire appel à l’emprunt pour des financements, que je veux sûrs, sains et négociables aux meilleurs taux, auprès de nos partenaires financiers. La Ville, en 2016, s’est vue attribuer la note de 19/20 pour sa gestion. De ce fait, Roissy-en-Brie, est une des villes les moins endettées de la circonscription, mais aussi bien en-dessous des villes de même strate. Contrairement aux autres collectivités, nous nous battrons encore cette année pour ne pas augmenter les taxes ainsi que le taux d’imposition des Roisséens.

Pouvez-vous nous parler du quartier de Roissy-Centre (ex. Intermarché) ?

Il faut en convenir, l’état du quartier n’est pas acceptable. Depuis 2014, j’ai mis tous les partenaires autour de la table afin de parler du projet de requalification du quartier, chose qui n’avait pas été réalisée avant notre élection. Dans cette discussion, la ville n’est que médiatrice et son rôle ne peut être que facilitateur. Je tiens à le rappeler, ce quartier n’est pas dans le domaine public mais géré par différentes copropriétés. Nous souhaitons que les promesses des aménageurs, en termes de parkings, de réfection totale des voiries, des réseaux, des espaces verts et la création d’une surface de vente, soient respectées. Du côté de la municipalité, j’ai tenu à ce que nous nous engagions : ainsi, à l’issue des travaux, une grande partie des voiries, éclairages publics, espaces verts, de ce quartier feront partie intégrante de notre ville. Les assemblées générales de copropriétés vont avoir lieu dans quelques jours pour présenter le projet et l’acter de manière formelle. Celui-ci a déjà fait l’objet d’un travail important impliquant chacune des parties. Chaque propriétaire est maître du destin qu’il veut donner à son quartier. Un nouveau permis de construire sera déposé et instruit par les services de la ville. Je m’engage à tenir informé, comme je l’ai toujours fait, l’ensemble des Roisséens de l’avenir de Roissy-Centre. Je considère que cela nous concerne tous. Aucun quartier de Roissy-en-Brie ne sera oublié, vous pouvez compter sur notre volonté.

Vous avez beaucoup parlé d’investissement, de la jeunesse, du cadre de vie… Pouvez-vous développer votre politique envers les séniors ?

Ma volonté est de faire une politique intergénérationnelle. Notre diversité, qu’elle soit d’âge ou bien culturelle, est la force de Roissy-en-Brie. Plus précisément, avec les services de la ville, nous voulons travailler afin de rompre l’isolement, notamment avec le Roissy Lien’ que nous souhaitons plus accessible, plus facile à emprunter, garantissant ainsi plus d’indépendance à nos séniors. Nous travaillons aussi pour redynamiser le Relais des Sources. Nous avons revu les tarifs pour le rendre plus attractif, facilitant ainsi son accès aux séniors notamment le temps du midi. Le repas de Noël et la distribution des colis sont des moments très appréciés par les aînés en fin d’année. Ces moments furent pour moi des instants privilégiés d’échanges d’une grande richesse.

Vous vous dites un Maire proche de vos administrés. Qu’entendez-vous par là ?

Comme beaucoup de Français, je considère trop souvent que les élus sont très éloignés des préoccupations du quotidien. Trop souvent, on ne les rencontre qu’au moment des élections.Pour ma part, je suis convaincu qu’un élu doit être proche des préoccupations de ses concitoyens, sans idéologie et sans faire partie d’une caste. Je suis le Maire de tous les Roisséens, peu importe le quartier, l’origine ou la culture. Pour moi, le rôle du Maire est de recevoir tous les habitants pour les écouter, répondre à leurs questions ou trouver ensemble des solutions à leurs problèmes. J’ai reçu dans le cadre de mes permanences, dans mon bureau de l’Hôtel de Ville, en 2016, plus de mille Roisséens, et je ne compte pas changer cette habitude en 2017. Au-delà de mes permanences, j’ai organisé, cette année, avec mes collègues élus, six réunions de quartiers au plus près du lieu d’habitation des Roisséens afin de répondre à toutes les questions et leurs attentes. Nous continuerons encore cette année ces rassemblements. Comme l’an passé, nous organiserons une grande réunion publique, appelée : Roissy, on en parle ! Ce sera pour moi le moment pour vous présenter le budget 2017 et l’état d’avancement de nos projets pour notre ville. Je vous propose donc de nous retrouver le 22 mars à la Grande Halle.

Il est temps de conclure, quels sont vos vœux pour 2017 ?

Je souhaite que les Roisséens se sentent bien dans leur Ville, avec leur famille et leurs amis. Qu’ils soient fiers de dire : j’habite à Roissy-en-Brie. Qu’ensemble, nous continuions de réparer notre ville, de la faire briller et de préparer l’avenir de nos enfants. Je leur souhaite mes meilleurs vœux de santé, de prospérité, de bonheur, pour cette nouvelle année.

Share on Google+