Une soirée proposée par le Centre social et culturel les Airelles

40 participants maximum répartis en deux séances :

  • Une séance de 20h00 à 21h00
  • Une séance de 21h15 à 22h15.

A partir de 10 ans. Entrée libre sur inscription (avant le 3 avril).

But du jeu :

« Dans le jeu, Thiercelieux représente le village où se déroule toute l’action. Quand la nuit tombe, quelques habitants commencent à se transformer en loup-garou. C’est là que débute la guerre entre simples villageois et loup-garou. Pour les villageois, l’objectif est de démasquer et d’éliminer les bêtes. De leur côté, avec leurs crocs bien aiguisés, les loups-garous n’ont qu’un seul but : tuer et dévorer tous villageois qui se trouvent sur leur chemin. »

 

Un maître du jeu dirige les opérations

Chaque joueur se voit attribué une carte de jeu qu’il regarde en début de partie. Cette carte définit leur rôle : villageois, loup-garou ou d’autres personnages ayant un rôle et des pouvoirs particuliers. Les joueurs sont installés en cercle.

Le jeu commence avec l’énoncé de l’histoire par le maître du jeu à la nuit tombée. Les joueurs doivent fermés les yeux car les actions se passent la nuit.

Pour se faire la lumière est éteinte :

« La nuit tombe dans le village et le narrateur invite tous les joueurs à fermer les yeux. Ce dernier convoque alors les loups-garous afin qu’ils désignent ensemble une victime parmi les villageois qui sera éliminée. Pour éviter de se faire prendre, les loups-garous communiquent seulement en mimant. Quand le jour se lève, le meneur de jeu révèle l’identité de la victime désignée la veille. C’est maintenant aux villageois d’identifier qui sont les loups-garous. C’est là que commence un débat suivi d’un vote et celui qui est montré du doigt par la majorité des joueurs doit se faire exécuter. Le narrateur révèle alors si les villageois ont tué un loup, ou s’ils ont tué un de leur semblable. »

C’est un jeu de rôle participatif et coopératif.

 

Votre contact
Centre social et culturel les Airelles
20 avenue de la Malibran