| Esp@ce Famille
Esp@ce Famille Services en ligne Démarches Contact Marchés publics
Newsletter Plan ville Infos travaux Annuaire Météo
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article faire un pdf envoyer à un ami

Sur les traces de Charles Pathé

2013 a marqué les 150 ans de la naissance de Charles Pathé. En spécialisant son activité industrielle dans la projection animée sur grand écran, cet entrepreneur visionnaire a fait du cinéma un art universel. Arrivé en 1913 à Roissy-en-Brie, il a laissé une trace durablement inscrite dans le cœur des Roisséens.

Charles Pathé est connu pour avoir été le premier fabricant de pellicules pour le cinéma et pour avoir créé le premier journal d’actualités diffusé dans les cinémas français, le Pathé Journal.

À Roissy-en-Brie, il est célèbre pour avoir été l’un des propriétaires du Château, devenu, au fil du temps, l’Hôtel de Ville. C’est pour se ressourcer en famille qu’il avait acheté le domaine en 1913. Sa présence dans la commune a eu un impact important sur la vie des habitants. Les nombreuses installations qu’il fit réaliser pour améliorer son confort de vie n’y sont pas étrangères. Parmi celles-ci, peuvent être citées la construction d’un château d’eau place du Colombier et d’un égout, conduisant les eaux usées jusqu’au Morbras, ou encore l’aménagement d’un bassin orné de statues dans le Parc des Sources. Quatre d’entre elles sont aujourd’hui exposées dans le parc de la préfecture de Melun. Et, quelle surprise pour les villageois que de voir le Château équipé de l’éclairage électrique !

Pour les Roisséens, il imagina aussi le cinématographe, où des films muets étaient diffusés, afin que chacun puisse profiter de séances sur grand écran. Il fit aussi venir à Roissy-en-Brie de grandes stars du cinéma telles que Charlie Chaplin et Max Linder, de passage pour célébrer le mariage de sa fille Maud, en 1923.

Charles Pathé et sa femme, Marie, prirent également part à la vie municipale par d’autres biais que celui du cinéma. Tandis qu’elle offrait chaque année aux écoliers de la Ville un habit complet, accompagné d’une paire de galoches, son mari décida de s’impliquer dans la vie locale. Ainsi, il fut membre du Conseil municipal, chargé des finances,aux côtés de messieurs Lescure et Racine, et devint un membre actif du Bureau de bienfaisance de Roissy-en-Brie. Charles Pathé fut introduit Chevalier de la Légion d’Honneur le 14 mars 1914 et passa Officier de la Légion d’Honneur le 28 octobre 1920. En 1924, il crée la Société Civil Immobilière de Roissy, composée de deux membres : lui-même et Henri Mège, industriel dans les taxis de Paris puis député de la Dordogne, qui reprendra avec sa femme et sa nièce, mademoiselle Odette, le domaine et son château.

Souvenirs d’enfance de mademoiselle Odette…

Plus de 90 ans après, mademoiselle Odette est revenue sur les lieux de sa tendre enfance.Très vite, les souvenirs se sont rappelés à sa mémoire, pour notre plus grand plaisir. Devant la cheminée au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville, elle se revoit déposer ses chaussures de petite fille. Dans les actuels bureaux du Service Logement, elle se replonge dans l’ancienne salle de billard, où son oncle jouait pendant des heures avec ses invités de la haute société parisienne. C’était souvent le dimanche, après un bon repas servi dans la salle de bal, devenue aujourd’hui la salle du Conseil. En faisant le tour des différentes pièces, elle reconnait avec émotion sa chambre au premier étage, et en sortant par l’arrière du Château, elle revoit au loin le bassin où elle a apprit à nager, presqu’un siècle en arrière. Le Château de Roissy-en-Brie a traversé les époques et, avec lui, ses souvenirs. Nous remercions mademoiselle Odette de nous avoir fait partager les siens.
Share on Google+