Roissy unie vers l’avenir

Le rapport d’orientations budgétaires s’est tenu le 8 février dernier. À cette occasion, la majorité municipale a exprimé les ambitions fortes
qu’elle porte pour Roissy-en-Brie et ses habitants. Un grand contraste avec d’autres, qui ont rivalisé de remarques infondées et de démagogie.
En bref : aucun projet, que des critiques… Les Roisséens seront juges d’une telle attitude ! « Celui qui sait ne commente pas, l’ignorant vocifère. » 2021 sera l’année du démarrage des travaux de notre Maison des Associations, mais aussi de nombreux travaux afin d’améliorer notre cadre de vie. Ce nouvel exercice budgétaire s’inscrit donc dans la continuité de notre travail entamé en 2014. Notre Ville se transforme et poursuit son évolution positive. Il reste beaucoup à faire, car tout ne peut pas être mené en même temps, mais la dynamique est positive, et il nous appartient collectivement de poursuivre sur notre lancée. Malgré la situation, nous poursuivons notre démarche de dialogue avec les Roisséens. Nous nous adaptons au contexte sanitaire si particulier, et pour vous donner la parole, nous avons créé de nouveaux rendez-vous, tels que « 100% Direct ». Nous prévoyons également dès 2021 de lancer officiellement les conseils de quartier, instances de dialogue qui permettront de travailler sur des sujets de proximité, au plus près de vos attentes. En matière de culture et d’événements, l’année qui vient de s’écouler fut particulièrement bouleversée. Espérons que 2021 nous permette de nous retrouver -physiquement- à l’occasion de nos nombreux événements !

La majorité municipale


Roissy En Commun

Nous voterons bientôt le budget de la ville pour l’année 2021. Les orientations budgétaires proposées par le Maire nous inquiètent. Elles révèlent une situation financière dégradée ainsi qu’un niveau de dette qui s’est considérablement accru durant son précédent mandat en raison d’une gestion budgétaire très discutable. Si l’état de nos finances rend plus difficile la réponse de la ville aux attentes légitimes des roisséen.ne.s, elle ne la rend pas pour autant impossible. Et pourtant, le Maire a fait le choix assumé de profiter de cette crise sanitaire, sociale et économique pour faire des économies alors que l’État en premier lieu mais aussi l’ensemble des collectivités territoriales essayent de venir en aide aux plus fragiles. Le budget 2021 proposé ne prévoit rien autour des politiques publiques liées à l’éducation, à l’accueil de la petite enfance, au secteur social ou encore aux actions en direction de nos aînés. Il nous propose même de baisser la contribution de la ville au budget du CCAS. Les renoncements du Maire sont forts et démontrent le décalage absolu entre ses choix politiques et les difficultés qui nous entourent. Comment croire qu’en 2021, les besoins sociaux ne seront pas plus forts alors que la crise économique et son corollaire la crise sociale sont devant nous ? Le Maire peut encore construire un budget juste et solidaire pour ses habitants. Il est temps de changer de cap pour prendre en compte les besoins des habitants. Nous y prendrons notre part. Nous espérons qu’il entendra nos propositions.

Smaïl DJEBARA


Vivre Roissy Autrement

Lundi 9 février, le conseil municipal débattait du Rapport d’Orientation Budgétaire. C’est l’occasion pour les habitants de Roissy de prendre
connaissance des projets que la municipalité envisage pour l’année à venir. Et là, malgré les qualificatifs élogieux et la présentation emphatique sous lesquels la municipalité cache la misère de ses ambitions affichées, nous n’avons trouvé qu’une gestion comptable au rabais, mâtinée d’une auto-satisfaction méprisante pour l’opposition. Qu’est-ce qui est prévu ? Le démarrage des travaux de la MTL (projet déjà annoncé il y a 6 ans), des réfections de voiries et de bâtiments – ce sont les bases de la mission municipale -, un équipement sportif reporté de 2020 et de nouvelles caméras de surveillance. Rien pour l’éducation avec le besoin urgent d’une nouvelle école, rien sur le plan social pour les personnes qui souffrent, notamment avec la situation sanitaire, rien pour la culture disparue, rien pour le développement durable, rien pour la défense des services publics. Mais un budget qui se devra d’être complaisant lors de son vote en mars et équilibré uniquement grâce à un nouvel emprunt, bref, du comptable en lieu et place de l’humain à un moment crucial où notre société en a le plus besoin.En fin de séance, notre groupe est arrivé à arracher péniblement une décision de fournir gratuitement des masques de protection à tous les enfants scolarisés. C’est la toute petite trace de l’intérêt que porte cette équipe majoritaire au bien-être des Roisséennes et Roisséens. Bien à vous. vivreroissyautrement@gmail.com

Sylvie Fuchs et Thiercy Max 


Texte non parvenu.

Jean-Luc Chauve