Roissy unie vers l’avenir

La crise sanitaire que nous connaissons depuis six mois met à l’épreuve le bien vivre ensemble. C’est une épreuve inédite pour la cohésion de notre société ; il nous appartient de porter attention aux conséquences sur le long terme. En effet, la distanciation physique ne doit pas signifier de prise de distance sociale. Il nous appartient de porter attention aux plus vulnérables d’entre nous, en particulier nos aînés pour qui la solitude s’ajoute à la crainte du Covid-19 et de ses conséquences. Plus que jamais, la Municipalité s’attache depuis le début de la crise sanitaire à être aux côtés de l’ensemble des Roisséens, en particulier ceux d’entre nous qui souffrent de l’isolement. La distribution de masques à domicile auprès de nos aînés a également permis de rendre visite et d’échanger avec ces derniers. Le CCAS a également réalisé près de 1000 appels par semaine auprès des plus vulnérables. Ce sont là des moments essentiels car ils contribuent à conserver autant que possible le vivre ensemble. Le report ou l’annulation d’événements traditionnels et attendus n’est jamais une décision facile. Il s’agit toujours d’un déchirement car nous savons l’importance de ces moments de convivialité pour les Roisséens. Plus que jamais, soyons solidaires car c’est unis que nous surmonterons cette crise sanitaire.

Groupe majorité municipale – Roissy Unie


Roissy En Commun

Nous avons défendu durant la récente campagne des municipales l’idée de faire de la politique autrement en vous proposant un projet ambitieux et concerté avec comme boussole la transparence dans le processus de décision afin de rendre notre ville plus solidaire, plus juste et plus respectueuse de notre environnement. Au regard de ces principes, nous avons déposé un recours en annulation des élections municipales devant le tribunal administratif de Melun. Nous souhaitons que le juge dise le droit sur un certain nombre d’irrégularités constatées durant la période électorale sur fonds de crise sanitaire sans précédent. Le jugement devrait intervenir avant la fin octobre. Le moment que nous traversons est inédit et nous devons rester vigilants pour prendre soin des uns et des autres en continuant d’observer les gestes barrières au quotidien sans se dénaturer pour autant. Nous souhaitons terminer cette tribune en rendant un dernier hommage à André SOUCHAY qui nous a quittés en septembre. C’était un Roisséen très engagé, élu municipal de 1977 à 1995, il a particulièrement oeuvré à rendre Roissy plus solidaire et plus festif en mettant en place notamment le syndicat d’initiative. Socialiste de conviction jusqu’au bout nous avons tout à apprendre de son exemple. Nos chaleureuses pensées vont vers sa famille et ses amis. Pour nous écrire : contact.roissyencommun@gmail.com

Smail Djebara


Vivre Roissy Autrement

Avez-vous remarqué le panneau géant annonçant la rénovation de la MTL(à coté du cimetière) et son budget tout aussi colossal? Probablement, oui ! Avezvous vu les travaux de rénovation de la MTL? Évidemment, non! À l’heure de la reprise des activités associatives, force est de constater que pour la MTL, rien ne bouge. Le panneau annonçant la rénovation est bien présent. Les travaux, eux, nous les cherchons toujours et les attendons depuis maintenant 6 ans. Un mandat plus tard, l’équipe en place n’a pas l’air pressée. C’est une chose d’annoncer le projet au moment des élections, mais c’en est une autre de tenir ses engagements. Dans le même temps, les subventions versées aux associations se réduisent comme peau de chagrin. Comment justifier cela? Par la rénovation inexistante d’une structure laissée à l’abandon ? Il est donc légitime de se poser la question suivante: les associations constituent-elles une vraie préoccupation de la municipalité ou simplement le faire-valoir d’une propagande électoraliste ? Nous tenons ici à rappeler que la ville ne cesse de s’agrandir, sans pour autant donner les moyens à notre commune de proposer un service public approprié et de qualité. Impossible cette fois-ci de faire porter le chapeau à la municipalité précédente… Car la municipalité précédente est celle d’aujourd’hui. Et aujourd’hui nous constatons d’un côté, une ville
qui ne cesse de se densifier, et de l’autre, une ville qui ne parvient pas à proposer des équipements adéquats. La gestion de notre commune ne peut se limiter à de belles paroles, les actes doivent suivre.

Sylvie Fuchs et Max Thiercy


Texte non parvenu dans les délais.

Jean-Luc Chauve